Risque d’avalanches très élevé ce vendredi

En bref : La situation avalancheuse attendue au cours des prochaines 24 heures se produit en moyenne 1 à 2 fois par hiver.

Depuis mardi soir il a neigé sur les Pyrénées, d’abord au-dessus de 1300m, puis jusqu’en vallée la nuit de mercredi à jeudi. En moyenne, la couche de neige fraîche atteignait ce jeudi matin 40 à 50 cm dès 1500 m sur l’ensemble des massifs des Pyrénées Atlantiques à l’Ariège. Plus haut, les vents tempétueux ont réparti irrégulièrement cette neige mais des accumulations d’au moins 60 à 80 cm étaient déja présentes.

Des chutes de neige faibles se sont encore produites ce jeudi et un nouveau passage plus actif jusqu’en début de nuit, devrait déposer 20 à 30 cm de neige supplémentaires vers 1800 m avec une limite pluie neige qui commence à remonter (neige au-dessus de 1200 à 1000 m d’ouest en est).

Une nouvelle perturbation, associée à un redoux marqué et encore à des vents forts en altitude arrivera en matinée de vendredi, limite pluie-neige vers 1800 à 2000m.

En conséquence, en dessous 2000 m et localement 2200 m le manteau neigeux va s’humidifier. De nombreux départs spontanés d’avalanches de neige humide sont à attendre avec un pic d’activité assez rapidement après le début de la pluie, dès le début de matinée sur les massifs les plus à l’ouest et en cours de matinée sur l’Ariège. Au-dessus de 2000 m environ, des départs spontanés d’avalanches se produiront également pendant les chutes de neige et emporter parfois toute la couche de neige récente.

© Ministère de l’Intérieur

Les avalanches attendues seront le plus souvent d’ampleur modérée mais pourront menacer quelques secteurs routiers de montagne par de nombreuses coulées de talus et localement une avalanche plus volumineuse dans un couloir d’avalanche.

Ce fort risque d’avalanche (niveau 4) concerne tous les massifs des Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Haute-Garonne. En Ariège, les massifs du Couserans et de la Haute-Ariège. Le risque d’avalanche diminuera assez nettement après l’arrêt des précipitations, en cours d’après-midi de vendredi.

© Ministère de l’Intérieur