Forts coups de vent et même tempête vendredi soir, le point complet !

Forts coups de vent et même tempête vendredi soir, le point complet !

11 décembre 2019 Non Par Alexandre Bourasseau

Nous y sommes ! Nous en parlions depuis plusieurs jours, et nous rentrons à présent dans une période très agitée et surtout très ventée ! Chaque jour apportera son coup de vent. La période devrait terminer avec une tempête sur le littoral des Hauts de France. Détail complet ci-dessous ;

Mercredi 11 décembre

© Météo-France via Météociel
Modèle AROME

Ce mercredi soir, un coup de vent va se produire, en particulier sur le littoral atlantique. Les littoraux de la Loire-Atlantique et de la Vendée sont les plus exposés à priori avec des rafales qui atteindront les 100 km/h, localement un peu plus. Ce fort coup de vent devrait rester bref.

Dans le même temps, la tramontane va se lever et souffler très fortement avec des rafales de l’ordre de 90 km/h, localement 110 km/h sur le littoral et même d’avantage sur les caps traditionnellement exposés.

Jeudi 12 décembre

© Météo France via Météociel
Modèle ARPEGE

Dans la matinée de jeudi, le vent sera très présent entre Corse et continent, ainsi qu’en Corse du Sud. Les rafales atteindront les 90 km/h sans grande difficulté.

Jeudi après-midi, nouveau renforcement du vent attendu sur la côte atlantique avec des pointes de l’ordre de 90 km/h, localement 100 km/h. Ce coup de vent sera très bref (de l’ordre d’une heure). Attention, car cet affaiblissement sera temporaire ! Effectivement, en cours de nuit et matinée suivante, un nouveau fort coup de vent est prévu.

Vendredi 13 décembre

© Météo France via Météociel
Modèle ARPEGE

L’ensemble du littoral atlantique et du littoral de la Manche sera verra les cheveux aux vent ! Les rafales les plus intenses sont prévues sur le littoral allant de la Vendée à la Gironde en passant par la Charente-Maritime. Les rafales attendues sont de l’ordre de 100 km/h quasi généralisés sur le littoral, jusqu’à 110 km/h sur le secteur Vendée / Charente-Maritime / Gironde, et peut être même jusqu’à 130 km/h sur les îles (Ré, Yeu, Noirmoutier, Oléron). Des valeurs qui restent encore à confirmer.

Sur le littoral de la Manche, les rafales seront un peu plus « faibles » avec des rafales de l’ordre de 90 à 100 km/h, localement 110 km/h sur les caps exposés.

© Météo-France via Météociel
Modèle ARPEGE

En se déplaçant, les vents les plus intenses concerneront en cours d’après-midi le bassin méditerranéen avec un épisode de tramontane et de mistral violents. Les rafales à la côte devraient atteindre les 90 à 100 km/h, localement un peu plus. En revanche, en mer, les rafales devraient atteindre les 130 à 140 km/h. La plus grande prudence est donc de mise pour les marins, à qui nous conseillons d’éviter les sorties en mer.

Le vent s’annonce également très violent sur le massif corse ainsi qu’entre Corse et Sardaigne.

Nuit du vendredi 13 au samedi 14 décembre

© Météo-France via Météociel
Modèle ARPEGE

Et nous surveillerons de très près cette première véritable tempête qui devrait circuler le long de la Manche dans la nuit de vendredi à samedi. Les vents les plus intenses devraient concerner les littoraux des Hauts-de-France en seconde partie de nuit. Les rafales prévues actuellement sont de l’ordre de 120 à 130km/h.

Les littoraux du Pas-de-Calais et de la Somme semblent les plus exposés, tant sur la force des vents que sur la durée. Le pic d’intensité devrait se situer en tout début de matinée et pour une durée de 3h environ (entre 4h du matin et 9h du matin pour une plage horaire large).

La « bonne nouvelle » est que, malgré le coefficient de marée de 87 pour la matinée de samedi, le pic d’intensité devrait intervenir en marée descendante, limitant ainsi le risque de submersion (mais que nous surveillerons tout de même).

Vous l’aurez compris, les prochains jours s’annoncent agités !

Pour finir, la neige devrait également tomber en abondance sur tous les massifs d’ici ce Week-end avec par endroit, plus d’un mètre de neige.

Les précipitations seront aussi à surveiller, en particulier sur l’extrême Sud-Ouest où les cumuls pourraient s’annoncer conséquents.